Royal Yacht Club
            de la
            Meuse
Qu'est-ce qu'une régate ?
Vie du club
Là dessus, le Larousse est très clair :
nom féminin
(vénitien regata, défi, de regatar, rivaliser) 
 
Course de voiliers qui se déroule sur un parcours délimité par des bouées ou marques, qu'il convient de contourner dans un sens défini sans les toucher. (Le pluriel et le singulier ont le même sens.) [Le parcours délimité par trois bouées, dit « triangle olympique », est le plus communément utilisé, car il donne la possibilité de naviguer sous différentes allures. Le départ s'effectue face au vent.] 

Mais je devine que vous trouvez celà un peu court. Alors voici un article wikipédia qui traîte du sujet :

 Étymologie 
 
Le terme français est emprunté au vénitien regata qui signifiait « course de gondoles », avec un usage attesté en latin médiéval dans un texte de loi vénitien de 1315. L'origine de ce terme vénitien est incertaine : il dériverait soit de regattar « courir, lutter de vitesse (en bateau) » (vers 1420), soit du latin vulgaire recaptare « lutter, rivaliser »1. 
 
Le terme régate est attesté en français dès 1680 où il désigne encore les courses de barques sur le grand canal de Venise. Par extension, régate prend ultérieurement le sens général de « course d'embarcation, à la voile ou à l'aviron » (vers 1870)1. 
 
Le terme est dérivé avec le verbe régater qui signifie « participer à une régate » et le mot régatier qui désigne un participant.

Régate à la voile 

Il existe deux grandes catégories de régates à la voile : la « régate en flotte », la plus répandue, et le « match racing », où seulement deux navires s'affrontent. Les compétitions de longue distance en haute mer ne sont pas désignées comme des régates mais comme des courses au large.

Parcours

Le parcours le plus utilisé est appelé « parcours banane » : il consiste en une ligne perpendiculaire au vent et une bouée dans l'axe du vent. Un compte à rebours de cinq minutes est donné puis les bateaux prennent le départ au top. Ils doivent ensuite contourner la bouée au vent en la laissant à bâbord, puis éventuellement une bouée dite de « dog leg », les bateaux effectuent un nombre de tours spécifié avant de passer la ligne d'arrivée. D’autres parcours tels que le parcours « côtier » (grand parcours délimité par des obstacles naturels ou des bouées de navigation), le parcours type « trapèze » ou le parcours « olympique » existent.

Règles 
 
La régate se pratique en solitaire, en double ou en équipage et sur tous types de plans d’eau : intérieurs ou en mer. Les voiliers utilisés sont divers : dériveur, planche à voile, habitable, catamaran de sport, multicoques… 
 
Lors d’une régate entre monotypes, les bateaux sont identiques, ils sont issus de la même classe ou série (par exemple Optimist, 420, 470, Grand Surprise…). De même, les voiliers de la même classe d'une même jauge de course sont considérés comme ayant des performances identiques bien que légèrement différents. Ils courent donc en temps réel. Au contraire, une régate inter-séries engage la participation de bateaux différents. Ces régates conviviales impliquent le recours aux temps compensés afin de ne pas pénaliser les bateaux les moins rapides. 
 
En ce qui concerne les règles du jeu, les deux documents qui permettent de les établir sont les instructions de course et les règles de course. Les règles de courses forment la base réglementaire de toutes les régates. Elles sont rédigées en anglais par l’autorité internationale de la voile : l’ISAF (International Sailing Federation) qui les remet à jour tous les quatre ans. Elles sont traduites en français par la Fédération française de voile (FFV). Les instructions de course sont remises à chaque équipage lors de l’inscription et détaillent le déroulement de la régate : départ, parcours, arrivée… Elles sont propres à chaque régate. 
 
Plusieurs comités sont présents pour encadrer chaque régate : le comité d’organisation qui est responsable au sein du club organisateur du bon déroulement de la régate, le comité de course établit le parcours et le classement et le comité de réclamation, qui est indépendant de l’organisateur, instruit et juge les réclamations. 
 
La régate est autant un sport qu’un loisir, c’est un jeu d’adresse qui fait appel à des compétences techniques. Elle implique de trouver une stratégie en fonction des autres concurrents, du plan d’eau, des variations du vent, des effets des courants et de la mer. Elle implique aussi d’être en bonne forme physique pour effectuer notamment les virements de bords. 
 
La régate est un excellent moyen de progresser. Les participants cherchent sans cesse à atteindre plus rapidement la ligne d’arrivée. 
 
La maîtrise de son bateau, des notions de météo et des particularités du plan d’eau sont des conditions nécessaires pour gagner. Les régatiers disent souvent que la victoire appartient à l’équipage qui fait le moins d’erreurs possibles.


Voilà, j'espère que vous avez appris des choses intéressantes.


À bientôt sur les champs de régates


Martin Lemaître
Race Officer (Belgium Sailing)


Sources :
http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/r%C3%A9gate/67600#IgXi1sOVYH8tGKi6.99  (consulté le 15/05/2017)
https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9gate
(consulté le 15/05/2017)